A LA UNEALDAR TV

Jazz Day: Le choix de Tanger reflète la capacité du Maroc de réussir l’organisation de grands événements internationaux

Le choix de Tanger par l’UNESCO pour accueillir les festivités de la Journée internationale du Jazz (Jazz day) reflète la capacité du Maroc de réussir l’organisation de grands événements internationaux, a souligné, mardi soir à Tanger, le ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaid.

“Le choix de Tanger et du Royaume du Maroc pour abriter cet événement mondial témoigne de la grande qualité d’organisation qu’offre le Royaume, en accueillant plusieurs rencontres et activités culturelles et sportives internationales, notamment la Coupe d’Afrique des Nations de football (2025) et la Coupe du Monde (2030), ainsi que plusieurs autres événements internationaux”, a affirmé le ministre, dans une déclaration à la presse, en marge du concert organisé au Palais des arts et de la culture en célébration de la Journée internationale du jazz.

“Nous sommes fiers du choix de Tanger par l’UNESCO pour accueillir les festivités de la Journée internationale du jazz, puisque c’est la première fois qu’une ville ou un pays africain abrite cet événement mondial”, a relevé le ministre, notant que cet événement touche plus de deux milliards de personnes à travers le monde entier, ce qui reflète la pertinence de ce choix.

M. Bensaid a fait savoir que ce choix est lié à la longue histoire de Tanger avec le jazz, rappelant que la ville a vu défiler au fil de son histoire, des légendes du jazz en quête d’inspiration et de réinvention.

Il a, à cet égard, noté que cet événement, placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, se tient au Palais des arts et de la culture de Tanger, un édifice dont le coup d’envoi des travaux de construction a été donné par le Souverain, soulignant que cette structure occupera une place culturelle importante à l’avenir.

Le ministre a assuré que son département oeuvrera, à travers cette structure, à renforcer l’action culturelle à Tanger, en mettant en place une programmation culturelle de qualité.

De son côté, le sous-directeur général pour la culture à l’UNESCO, Ernesto Ottone Ramirez, s’est félicité de l’organisation de cet événement avec le soutien du ministère de la Jeunesse, de la culture et de la communication, soulignant que ces festivités sont l’occasion de partager des moments de joie, de musique et de communion avec le monde.

Il a ainsi exprimé sa joie d’assister à l’inauguration de ce majestueux Palais des arts et de la culture avec des festivités grandioses rassemblant des musiciens du monde entier, relevant que ce genre d’événements est organisé pour la première fois dans le continent africain.

M. Ottone Ramirez a souligné que la ville de Tanger a une relation historique très forte avec le jazz et donnera l’occasion aux musiciens de renouer avec cette relation que le jazz a eu notamment avec la musique gnawa et d’autres expressions musicales.

Quant au musicien aux multiples distinctions, Herbie Hancock, il s’est dit impressionné par l’organisation de cet évènement mondial, appelant les spectateurs à être prêts pour une soirée somptueuse qui restera gravée à jamais dans les mémoires.

Pour sa part, le directeur artistique de Visa for Music, Brahim El Mazned, s’est félicité du choix de Tanger, une ville emblématique qui accueille chaque année le festival de Tanjazz et a vu défiler de nombreux musiciens de jazz de renommée mondiale, pour célébrer l’édition 2024 de cette Journée, notant que ce concert, retransmis en ligne, notamment sur les canaux de l’UNESCO et les médias partenaires, touche des milliards de spectateurs à travers le monde.

Le maire de Tanger, Mounir Laymouri s’est, quant à lui, félicité de l’organisation de cet événement mondial à Tanger, ce qui permettra de renforcer le rayonnement culturel de la ville sur l’échiquier international et l’attractivité touristique de la région, soulignant que l’ouverture du Palais des arts et de la culture contribuera à la promotion de la dynamique culturelle locale.

Même son de cloche chez le directeur des arts au ministère de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Hicham Abkari, qui a souligné l’importance de l’organisation de cet événement d’envergure au Maroc, et en particulier à Tanger, ce qui reflète le développement culturel que connait la ville, qui se démarque par sa relation profonde avec le jazz.

Il a relevé que cet évènement arbore une double symbolique, puisque Tanger devient la toute première ville du continent africain à être la figure de proue de la Journée internationale du jazz, mais également en tant que première activité abritée par le Palais des arts et de la culture, qui ouvre ses portes “d’une manière grandiose”, pour accueillir par la suite d’autres activités culturelles et artistiques.

Cette somptueuse soirée a été rehaussée par la présence du Conseiller de Sa Majesté le Roi et Président fondateur de l’Association Essaouira- Mogador, M. André Azoulay, du ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa, du Wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Younes Tazi, du président du Conseil régional, Omar Moro, du président du Herbie Hancock Institute of Jazz, Tom Carter, et d’une pléiade de responsables et de personnalités des mondes de la culture et de l’art marocains et étrangers.

Organisées par l’UNESCO et le Herbie Hancock Institute of Jazz, avec le soutien du ministère de la Culture, de la jeunesse et de la communication, en partenariat avec la commune de Tanger, les festivités du “Jazz day” ont permis de mettre en lumière l’héritage jazzistique de Tanger, ainsi que les liens culturels et artistiques unissant le Maroc, l’Europe et l’Afrique.

Source : MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page